Humeurs, trucs, tutos...
Vous êtes ici : Accueil » Le blog » Café philo » Se complaire dans le sang, quitte à dire n’importe quoi...

Se complaire dans le sang, quitte à dire n’importe quoi...

D 19 avril 2006     H 16:40     A François Rygaert (aka Suske)     C 0 messages


Explosion à Londres. Les médias s’excitent... en vertu de LEUR loi du mort-kilomètre.

Moi aussi, cela m’intéresse de savoir et de comprendre. Et puis si j’avais eu des amis à Londres l’autre matin, j’aurais certainement apprécié d’avoir des nouvelles. Mais sans doute les aurai-je eu de première main, grâce à sa majesté GSM...

C’est donc par simple curiosité médiatique que je me suis connecté ce matin-là sur une série de sites webs qui se targuent de donner des nouvelles toutes chaudes au citoyen électronique, les sites de quelques "grands médias" belges et français.

En résumé, pendant toute la matinée, les flashes étaient clairement basés sur deux ou trois dépêches d’agence diversement rebrodées, quitte à s’en écarter sensiblement. J’en conviens, je l’affirme sans preuve. N’empêche, si c’est pour suivre l’actualité sur le net, ma conviction est faite : mieux vaut se connecter en direct aux sources : Reuters, AFP, Belga...

Bien sûr, vous n’aurez pas toutes les dernières dépêches ni tout de suite : priorité aux clients payants...

N’empêche, pour en revenir au titre, c’est fabuleux ce que j’ai pu lire comme détails sordides dont une bonne moitié se sont révélés faux. C’est tout aussi fabuleux de regarder différentes dépêches dans le désordre et puis de tenter d’y remettre de l’ordre, de voir qui s’est inspiré de qui et qui ajoute quel détail. A l’arrivée, les premières dépêches d’agence vous disent déjà tout. Le reste semble n’obéir qu’à cette manie humaine de dramatiser et de chercher le "sensationnel", surtout s’il s’agit de sang et de mort. Comme en plus ça rapporte (à voir les tirages exceptionnels on imagine le prix d’une pub dans un journal le lendemain d’un attentat...), pourquoi s’arrêteraient-ils ? Mmmmm.

Qui a dit "déontologie" journalistique ?

Non faut pas rire, une déontologie irréprochable, ça ne fait pas vendre. Et en plus à quoi servirait-elle si personne ne lit le travail qui en découle ?

PS : j’avais rédigé ce billet le 7 juillet 2005. Je ne sais plus pourquoi je ne l’ai pas publié. C’est réparé...

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?