Humeurs, trucs, tutos...
Vous êtes ici : Accueil » Le blog » Grmbl...Gnégnégna » Plutonium dans la nature

Plutonium dans la nature

D 29 mars 2011     H 11:43     A François Rygaert (aka Suske)     C 0 messages


agrandir

Alors que la guerre en Lybie et le "nouveau record du monde belge" ont pris une place prépondérante dans les médias, au Japon, on a trouvé du plutonium à l’extérieur des bâtiments de la centrale de Fukushima. Autant le dire, c’est pas bon et cela mériterait des JT spéciaux mais comme la normalisation semble bel et bien en cours...

Ce sujet n’a préoccupé nos grands médias publics belges que quelques minutes en ouverture de JT, à peine plus à la radio. Faut pas faire paniquer les gens quand même... Sur divers sites, cette information est relayée, sans plus, ou plutôt si, relayée et mélangée au magma d’informations diverses plus ou moins récentes sur le thème, histoire de faire un article ayant l’apparence du fond mais qui ne permet pas de comprendre quoi que ce soit. Et puis, comme le porte-parole de TEPCO a dit que "la faible concentration ne présentait pas de danger pour la santé", c’est que ça doit être vrai...

Le plutonium n’existe quasiment pas à l’état naturel : il est dans ses divers isotopes une des sources et un des produits de la fission nucléaire. Lors de cette fission, les atomes d’uranium "se cassent", libérant une énergie considérable. Dans les résidus de cette complexe réaction, il se trouve entre autres du plutonium, lequel est incomparablement plus radioactif.

Comme je ne suis pas "docteur en physique nucléaire", allez donc voir par exemple sur Wikipédia ce qu’on dit sur le plutonium, la réaction nucléaire ou que sais-je encore...

En définitive, il y a du plutonium "dans le sol" à Fukushima. C’est un signe clair que le "combustible" nucléaire a été en contact direct avec l’extérieur. L’enceinte de confinement du réacteur est donc percée, et le réacteur lui-même laisse donc s’échapper des matériaux.

Selon les isotopes, la demi-vie de ce "produit" varie de quelques centaines à des dizaines de milliers d’années. Selon les isotopes, la radioactivité de ce produit varie de énorme à gigantesque. Selon les conditions de conservation, ce "truc" produit plus ou moins d’oxydes gazeux qui une fois inhalés vous provoquent à coup sûr des soucis mortels, la seule inconnue étant la longueur du délai.

Je n’ai jamais trouvé raisonnable de confier des outils tels que des réacteurs nucléaires à des humains. Les confier à des sociétés anonymes est de la folie pure. On nous a beaucoup dit : "c’est pas Tchernobyl". On nous a beaucoup parlé de la gravité de l’incident sur l’échelle en 7 points des accidents nucléaires. Ben là, si on est pas à 7 sur 7 ("Rejet majeur avec effets considérables sur la santé et l’environnement"), c’est seulement que la quantité n’y est pas encore...

Edit 16h02 : Le Figaro fait très fort aujourd’hui :-) Ce matin, le plutonium n’était pas dangereux, texte effacé. Cet après-midi, il provient probablement du combustible... Non ? Si, si, si, si, si... (http://seenthis.net/messages/14822)

Edit 17h10 : on a retrouvé la perle du matin :-) denisb en a fait un zoli "trucage" :-p

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?