LapSuske

Humeurs, trucs, tutos...

Accueil > Libérer son smartphone > Histoire subjective de ma route vers d’Android

Histoire subjective de ma route vers d’Android

samedi 26 octobre 2019, par François Rygaert (aka Suske)

Au début des années 2000, chaque vendeur de téléphone développait son propre système d’exploitation et les applications "installables" n’existaient quasiment pas. Nokia devenait pour quelques années le leader incontesté des téléphones mobiles. Android est apparu en 2003 et a été racheté par Google en 2005. Objectif : créer un système d’exploitation "universel"qui permettrait l’interaction directe entre un appareil et son utilisateur. Le noyau logiciel, c’est Linux, dont Google est déjà un contributeur. En 2007, Apple révolutionne ce monde en gestation en lançant son iPhone, largement en avance dans l’utilisabilité, les applications et le modèle économique, avec la brillante intégration de nombreuses technologies et aussi de son magasin d’applications. Nokia de son côté développe son OS "Symbian", le rend tactile et propose des smartphones et tablettes basées sur Linux. De beaux objets apparaîtront jusqu’en 2009 mais déjà on dit qu’ils ont raté une étape du changement.

Le "reste du monde" (des constructeurs "hi-tech") va se réunir derrière la nouvelle alternative et en 2008, les premiers téléphones sous Android apparaissent. On est encore loin de véritablement concurrencer Apple mais le prix bas des appareils, le nombre d’acteurs/développeurs et la stratégie de développement "open source" sous licence libre vont montrer leur efficacité.

Dans la stratégie de développement, Google prévoit intelligemment une place pour les développements sous licences "libres" qui permettent la contribution d’un grand nombre de développeurs et bien entendu une place pour ses sources de revenus : le magasin d’applications apparaît et évoluera constamment. Les fonctionnalités de l’OS sont documentées et proposées sous forme d’API (une manière de faciliter le développement de nouvelles applications) de telle sorte que de nombreux développeurs commencent à créer des applications.

En 18 mois, Android va passer de la version 1.0 à la version 2.2 à partir de laquelle je me souviens avoir pensé "là, ils y arrivent : iOS a un vrai concurrent". En gros, les notifications, les interactions entre composants (ex : GPS-Photo/SMS-Contacts/Web-téléphonie...), le capteur frontal, le lanceur d’applications, le clavier virtuel, la gestion des touchers/glisser, la qualité des écrans... Tout s’améliorait grandement et l’extension du parc des téléphones amenait de plus en plus de personnes à utiliser Android et son "Store" devenu Google Play Store.

De mon côté, à cette époque là pendant mes heures perdues, je découvrais toujours le monde Nokia et son système d’exploitation Symbian 9 avec un Motorola Z8 d’occasion. Mais au quotidien j’utilisais le Nokia 6300 reçu 2 ans plus tôt. Mi 2012, Nokia est passé à l’ennemi depuis 2 ans et Symbian a pour ainsi dire "disparu" : je trouve un Nokia E-7 pour 3 fois rien et en profite pendant 1 an avant de passer sous Android en version 4.1 et de découvrir désormais ce monde là pour de vrai, vers la fin 2013... Android, la pub, les applis qui plantent et mangent les ressources...


Voir en ligne : Infographie réalisée par "Mobilemadhous.co.uk" sur "A Sweet History Of Android" (2003-2014)


Page avec des vrais morceaux de souvenirs perso, rarfaichis et restructurés grâce à https://www.phonandroid.com/toute-l..., https://fr.wikipedia.org/wiki/Histo... ou https://www.lesmobiles.com/telephon...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.