Humeurs, trucs, tutos...
Vous êtes ici : Accueil » Le blog » ECOLO » Des idées contagieuses...

Des idées contagieuses...

D 2 septembre 2006     H 09:57     A François Rygaert (aka Suske)     C 0 messages


agrandir

C’est le thème de campagne choisi par ECOLO pour les élections communales du 8 octobre prochain. Réflexions.

Et c’est vrai que parmi celles qui m’ont donné l’envie d’adhérer à ce parti en 1992, beaucoup d’idées ont fait leur chemin et se sont diffusée dans la société. Ce n’est pas le résultat du seul travail d’ECOLO, certes. Mais il me plaît de penser que le relai politique n’est pas pour rien dans :
- la loi de sortie du nucléaire
- la (lente) revalorisation de l’image des mobilités alternatives à l’auto
- l’octroi du "droit de vote communal" aux ressortissants étrangers
- l’émergence (trop relative hélàs) de notions de limitation de cumul de mandats et de rémunérations pour les représentants politiques
- la prise en compte de la durabilité dans les politiques publiques
- ...

Et la réhabilitation parfois spectaculaire du cadre de vie des anderlechtois-e-s.

Tout cela me parait très bien. Ces avancées sont à consolider bien sûr, pas seulement à défendre... Car défendre ce serait comme accepter d’emblée la remise en cause. Non, il faut consolider et aller plus loin. Et plus vite, d’après des cyclistes quotidiens, des amoureux de la nature, des opposants au "tout économique", des défenseurs du commerce équitable...

Beaucoup de ceux qui avaient (et ont...) l’ambition de supprimer l’injustice sociale, environnementale et/ou économique souhaitent qu’ECOLO soit plus radical et moins politicien. J’en fait partie à plusieurs égards. Depuis la participation gouvernementale de 1999-2003, les déceptions ont cependant parfois entraîné des virements de bord surprenants. On estime parfois que c’est le prix de la démocratie interne et/ou des concessions imposées par l’exercice du pouvoir.

Je pense que c’est surtout lié à une sorte de moindre efficacité de la contagion des idées. Après 25 ans d’existence de l’écologie politique, les autres tendances ont développé leurs projets de vaccins. Leur stratégie : reprendre à leur compte et dénaturer les principes actifs de l’écologie. ECOLO se retrouve logiquement comme face à des anticorps sociétaux.

La production d’idées bien concrètes doit reprendre de plus belle. Parce qu’il reste tout à changer et que la contagion des idées ne peut perdurer qu’en en développant de nouvelles, d’apparence radicale aujourd’hui peut-être... Qui ne le seront plus demain.

Quand l’agitation électorale communale passera, je serai toujours à ECOLO Anderlecht. Pour ça.

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?